L'Incroyable Concours d'Eloquence 2 : Projet Ex'slam toi de l'AEMO Mulhouse

Le projet visait à favoriser par l’intermédiaire du SLAM la relation éducative et permettre aux adolescents de l'AEMO de Mulhouse de s’exprimer, de s’enrichir et de développer leur estime de soi.

Objet culturel : Concours d’Eloquence 2 au PréO d'Oberhausbergen

Déroulement du projet :
L’ensemble des jeunes de 10 à 18 ans accompagnés par notre service ont été sensibilisé pour participer à l’atelier SLAM.

Certains ont eu la curiosité de venir découvrir lors d’une séance, d’autres se sont inscrits dans la durée. Ainsi, 3 jeunes ont pris part au projet abouti.

L’atelier s’est déroulé du 14 février au 23 mai 2017.

6 séances dirigées par l’intervenant SLAM, Jonathan RAUSCHER

L’objectif était de faire découvrir cette pratique aux jeunes, de leur dresser un historique, mais surtout de susciter leur écriture, leur expression, leur création de texte.

Pour ce faire, technique d’écriture, jeu de mots ou le micro ont été utilisé, de manière à favoriser leur aisance et les préparer au spectacle d’Eloquence.

Le Concours d’Eloquence – le 29 avril 2017

En partenariat avec le PréO et le responsable de cet événement, Stéphane BURCKEL, les jeunes ont eu l’occasion de vivre une expérience en tant que spectateur, mais aussi de participer durant 15 minutes. Ils ont ainsi pu monter sur scène et partager leur production devant un public venu en nombre. Une expérience riche au cœur du spectacle, allant des tribunes, aux loges et jusqu’à la scène.

Une rencontre bilan

Cela a permis aux jeunes de prendre du recul sur l’aventure vécue et l’atelier SLAM. Chacun a pu s’exprimer sur son parcours, et plus particulièrement revenir sur la soirée du spectacle, à l’appui des photos et enregistrements pris à cette occasion.

Résultats observés :

Les trois jeunes se sont mobilisés pour être présents et participer aux différents ateliers jusqu’à vivre une expérience marquante face à un public lors de leur prestation au concours d’Eloquence.

Points positifs :

L’approche du spectacle a clairement amené une dynamique positive. Les jeunes n’avaient qu’une seule envie après avoir surmonté l’étape angoissante de la scène : y retourner !

Axèle en témoigne : « au début j’étais timide, je ne savais pas quoi faire. A la fin, j’ai pu m’exprimer et parler devant un public ! Je me suis prouvée que c’était possible d’aller sur scène, ce que j’étais loin d’imaginer ! »

Points d’amélioration :

Certains jeunes ont pu après coup faire part que l’écriture n’était pas facile, voire embêtant et que les séances leur paraissaient longues au niveau de l’attention.

Il faudrait à ce titre ajouter plus d’alternance entre oral et écrit, voire réflexion collective.

Nous avons remarqué une perte d’informations entre les ateliers et que les jeunes ne prenaient pas le temps de réaliser les petits exercices demandés, ou oubliait leur texte réalisé la fois précédente.

L’approche du spectacle a clairement suscité et encourager la production de texte.

Enfin, nous avons relevé que la répétition favorisait la mémorisation des textes. Ainsi, lors de la rencontre bilan, les jeunes étaient en capacité de réciter leur texte sans appui de leur feuille.                    

Atteinte de l’objectif initial, si non pourquoi ?

L’objectif de sensibiliser des jeunes au SLAM est clairement atteint.

Il a été possible de valoriser les jeunes et créer une bonne dynamique au travers des ateliers et du spectacle. Leur baptême du feu sur scène les a clairement invités à poursuivre au-delà de cette expérience

Pour une première expérience de ce type dans notre service, nous avons pu nous rendre compte des freins à mobiliser davantage de jeunes :
- le déplacement jusqu’à notre service, d’où l’investissement des professionnels pour soutenir leur présence en assurant des trajets
- la sensibilisation répétée / l’action de communication, afin d’inscrire les jeunes dans la durée

Aller à L'Incroyable Concours d'Eloquence 2